# Ipbes7

CONTACT

Agnès Hallosserie, secrétaire scientifique du Comité français pour l’Ipbes

Du 29 avril au 4 mai 2019, à Paris

Des représentants de 131 États regroupés afin d’approuver un rapport d’évaluation mondial sur la biodiversité et les services écosystémiques.

1er rapport depuis l’emblématique évaluation des écosystèmes pour le millénaire (Millenium Ecosystem Assessment) publiée en 2005 et 1er qui soit intergouvernemental.

Objectif : Contribuer à améliorer les politiques et les actions en faveur de la conservation et de l’usage durable de la biodiversité au cours de la décennie à venir.

Présentation au public du résumé à l’intention des décideurs lundi 6 mai 2019, au siège mondial de l’Unesco à Paris. Une retransmission en direct est prévue sur le web.

Ayant exigé trois années de travail et un coût total de plus de 2,4 millions de dollars, l’évaluation mondiale de la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (Ipbes) s’appuie sur près de 15 000 références, y compris des documents scientifiques et des informations gouvernementales. Il s’agit également de la toute première évaluation qui examine systématiquement et intègre les savoirs, problématiques et priorités autochtones et locaux.

 

Travaillant avec l’Ipbes,  150 éminents experts internationaux (50 pays représentés) conciliant la représentation des sciences naturelles et sociales ont permis l’élaboration de ce rapport, avec des contributions additionnelles de 250 experts supplémentaires.

Le rapport aidera à évaluer les progrès (ou l’absence de progrès) liés aux principaux objectifs internationaux, dont les objectifs de développement durable (ODD), les objectifs d’Aïchi relatifs à la diversité biologique et l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

Il étudie les causes des changements affectant la biodiversité et les écosystèmes, les conséquences pour les populations, les options politiques et les futures trajectoires possibles pour les trois prochaines décennies si les tendances actuelles se confirment, ainsi que d’autres scénarios.

 

Ce rapport :

  • couvre l’ensemble des écosystèmes terrestres (à l’exception de l’Antarctique), des eaux intérieures et des océans
  • évalue les changements survenus au cours des 50 dernières années, et les conséquences pour nos économies, nos moyens de subsistance, notre sécurité alimentaire et notre qualité de vie
  • explore les incidences du commerce et d’autres processus mondiaux sur la biodiversité et les services écosystémiques
  • classe les impacts relatifs du changement climatique, des espèces envahissantes, de la pollution, des changements dans l’utilisation des mers et des terres et de toute une série d’autres défis posés à la nature
  • identifie les lacunes prioritaires dans nos connaissances disponibles, qu’il conviendra de combler
  • anticipe ce à quoi pourrait ressembler la biodiversité dans plusieurs décennies à la lumière de six scénarios
  • évalue les changements, options et trajectoires en matière politique, de technologie, de gouvernance et de comportement en vue d’atteindre des objectifs mondiaux, en observant les synergies et les compromis entre production alimentaire, sécurité hydrique, énergie et expansion des infrastructures, atténuation du changement climatique, protection de la nature et développement économique
  • Du 29 avril au 4 mai 2019 : Présentation aux représentants de 131 États
  • Lundi 6 mai 2019 : Présentation du résumé pour décideurs au public à 15h00
    Cette présentation soulignera les principaux messages, résultats et options. Il sera présenté au siège mondial de l’Unesco, à Paris, et retransmis en direct sur le web (www.ipbes.net).
Event Search
Catégories
  • Aucune catégorie