L'Ipbes en quelques mots

• Qu’est-ce que l’IPBES ?

La Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) est un organe intergouvernemental indépendant créé par les États membres en 2012. Il fournit aux décideurs des évaluations scientifiques objectives de l’état des connaissances sur la biodiversité de la planète, les écosystèmes et leurs bénéfices pour les individus, ainsi que les outils et les méthodes pour protéger et utiliser de manière durable ces ressources naturelles vitales.

La mission de l’IPBES est de renforcer, grâce à la science, les connaissances qui serviront de fondement à la formulation de meilleures politiques pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité, le bien-être à long terme des populations et le développement durable. Dans une certaine mesure, l’IPBES accomplit pour la biodiversité ce que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) accomplit pour le changement climatique.

 

• De l’importance de l’IPBES

La biodiversité et les bienfaits de la nature pour les populations influent sur presque tous les aspects du développement humain et sont essentiels à l’atteinte des nouveaux Objectifs de Développement Durable. Ils aident à produire de la nourriture, de l’eau propre, à réguler le climat et même à maîtriser les maladies. Pourtant, ces ressources s’épuisent et se dégradent, bien plus rapidement qu’à tout autre moment de l’histoire de l‘humanité. L’IPBES est unique : il mobilise les connaissances spécialisées de toutes les disciplines scientifiques et des communautés de savoir, fournissant ainsi des données pertinentes pour les politiques publiques et accélérant ainsi leur mise en oeuvre aussi bien au niveau du gouvernement que du secteur privé et de la société civile.

 

• Que fait l’IPBES ?

Les axes de travail de l’IPBES peuvent être regroupés en quatre domaines complémentaires :

  • Évaluations : sur des thématiques spécifiques (ex. «Pollinisateurs, Pollinisation et Production alimentaire») ou des questions méthodologiques (ex. «Scénarios et modélisation») ; et à l’échelle régionale et mondiale (ex. «Évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques»).
  • Appui aux politiques : identifier les outils et méthodologies pertinents pour les politiques, faciliter leur utilisation et renforcer leur développement ultérieur.
  • Renforcement des capacités et des connaissances : identifier et répondre aux besoins prioritaires en matière de capacités, de connaissances et de données des États membres de l’IPBES, experts et intervenants.
  • Communications et sensibilisation : assurer la portée et l’impact les plus étendus du travail de l’IPBES.

CONTACT

Agnès Hallosserie, secrétaire scientifique du Comité français pour l’Ipbes

Event Search
Catégories
  • Aucune catégorie